Journal des répétitions « Plein la vue » 3


Jeudi, vendredi

 Jeudi

Aujourd’hui nous répétons au Palais Royal, car la Michodière à été loué pour une conférence ou un colloque enfin qu’importe, je suis heureuse de retourner ici, c’est une maison que je connais bien.

La première fois que j’y ai joué c’était en 1984  l’amuse gueule » de  Gérard Lauzier avec Daniel Auteuil et bien d’autres ; Nous étions une dizaine sur scène dans cette pièce très drôle.  Pendant un an le Palais Royal a résonné de nos rires et de nos fredaines car nous étions une belle bande de cancre un peu contestataire et Monsieur Rouzière, le directeur de l’époque, si il était très gentil, était très dur en affaire et très vieille France.

Nous le faisions donc, tous autant que nous étions, gentiment tourner en bourrique, à part peut être Yolande Foliot toujours très sérieuse et professionnelle.

La deuxième fois, c’était en 2004 dans « Quand l’amour s’emmêle »  avec Jean Michel Dupuis, Sophie Mounicot et Jacques Frantz.

Les nouveaux directeurs du théâtre Francis Nani et Christian Azzopardi, qui en avaient pris les rênes en 1989 ont été tellement sympas et mignons que nous sommes restés amis.

C’est Francis qui, à l’issue d’un déjeuner avec Meyer, m’a donné à lire « Plein la vue. » La suite vous la connaissez.

Nous sommes donc au Palais Royal et après avoir embrassé la caissière et les régisseurs  nous nous mettons au travail au foyer.

Tout le monde est là et Francis nous observe du balcon de son air rieur.

C’est reparti…

–       Mais où est Jean Luc ?

–       Il arrive, il a des problèmes de scooter.

La costumière en profite pour se jeter dans la brèche.

Les costumes sont très importants dans un spectacle. Ils crédibilisent les personnages au premier coup d’œil. Nous choisissons les tissus pour mes robes parmi ceux qu’elle a étalés sur le bar. Et nous tombons d’accord assez rapidement sur les mêmes.

Tout commence à se dessiner, le décor, les costumes, les personnages. Mais ce n’est qu’un début. Tout reste à faire.

Jean Luc arrive, nous nous mettons au travail. Il est très calme et gentil, comme à son habitude. On refait le début de l’acte jusqu’à ma sortie et on enchaine sur quelques pages où  je ne suis pas.

C’est Philippe Magnan et Daniel Jean Colloredo qui font le show. J’en profite pour tourner quelques images.

C’est un travail de longue haleine et les novices qui y assisteraient ne manqueraient pas de s’y ennuyer très vite car ce sont des moments de recherche, d’hésitations…  Nous passons notre temps à refaire les mêmes gestes pour en acquérir l’automatisme qui nous permettra de les dépasser. Bien sûr et heureusement il y a aussi les trouvailles , les propositions qui nous font rire et on sait que le moment venu il ne faudra pas en rire.… ca pour moi c’est difficile !

Quatre heures sonnent. Chacun retourne dans ses pénates… Ce qui ne veut pas dire que le travail s’arrête. Avant demain il faudra revoir le texte et les déplacements.

Vendredi

Nous avons réintégré la Michodière. Nous nous l’approprions doucement. Pas faciles tous ces couloirs !

J’arrive un peu en avance et décide de monter voir Stewart Vaughan, le directeur, à l’administration afin de discuter de l’affiche que nous devons avoir terminé au plus tard Lundi ou Mardi prochain… Ensuite, je passerai par la scène pour rejoindre le foyer.

Moi qui voulais me remettre au sport, je suis servie… je descend, je remonte, je me trompe, je redescend.

– Pourtant c’est facile, banane ! Il faut suivre le trait bleu, on t’a dit ! Ah oui, le trait bleu !

Mais Stewart est occupé donc je repars sur mes pas.

– Ah non ! C’est pas bon par là.  C’est une terrasse. Aller recommence, suis les flèches direction : la scène. C’est quand même pas sorcier.

Remarque je ne dois pas être la seule qui se perd dans ce dédale, car on dit, pour se moquer, que dans une loge il y a le squelette de quelqu’un qui n’a jamais trouvé la sortie.

Je me tâte, ce n’est pas moi, enfin pas encore !

Ca y est j’y suis ! Ah non c’est pas vrai la porte coupe feu d’accès sur scène est fermée à clef.

Demi tour, c’est reparti, je vais finir par être en retard, c’est n’importe quoi !

Je me retrouve à l’air libre, rentre à nouveau dans le théâtre mais par la grande porte et arrive en répétition.

Comme à l’habitude, nous reprenons ce que nous avons fait la veille et nous enchainons.

Aujourd’hui, l’enchainement me pose un problème que j’expose à Jean Luc.

Aie ! Pour lui aussi c’en ait un. Relisons la scène ;

On s’exécute, une fois, deux fois la solution émerge mais insatisfaisante ; Tout au plus un palliatif.

Y a le feu ! Pin-pon ! Pin-pon ! Il faut appeler les auteurs ; Ca tombe bien ils arrivent dans une demi heure ; Le temps, pour nous, de bien cerner le problème pour gagner du temps dans les explications.

Je ne suis pas angoissée, les connaissant, je sais qu’ils vont nous arranger ça rapidement et aux petits oignons.

C’est assez fréquent dans une création de tomber sur un point délicat qui mérite éclaircissement. C’est pour ça que souvent les auteurs sont présents.

Voilà nos sauveurs, nous exposons notre problème, proposons nos solutions et nos envies. Un moment de réflexion et je vois à leurs mines réjouies qu’ils l’ont, ils la tiennent l’idée !…

J’en profite pour faire accepter, par tous, celle qui avait germée dans mon esprit. Pas pour cette scène mais pour une autre vers la fin.

Ouais ! Ils achètent ! Trop bien ! Ils vont l’écrire.

Mais il est déjà l’heure et nous devons nous quitter jusqu’à Lundi. Certes aujourd’hui nous n’avons pas beaucoup avancé dans le jeu et les déplacements mais nous avons magnifiquement progressé quand même et attendons avec impatience La semaine prochaine ;

GRRR ! Moi le week-end je boue, je trépigne, mais c’est bien, aussi, de prendre des distances, deux jours par semaine. Et Puis dans trois semaines, les choses vont s’accélérer et des week-ends, il n’y en aura plus…

Publicités
Catégories : divertissement | Étiquettes : , , , , , , | 18 Commentaires

Navigation des articles

18 réflexions sur “Journal des répétitions « Plein la vue » 3

  1. sophie v-g

    bonjour Mme Genest,

    je n’ai regardé que des morceaux de l’émission « on est pas couché » à laquelle vous avez participé.

    je vous ai trouvé bien courageuse d’avoir supporté ce chevelu à l’ai mesquin et cette blonde plutôt maline.

    tenez bon.

  2. cmx

    Vous avez raison d’avoir peur de l’Islam une religion basée sur le meutre de ceux qui ne partagent pas vos idées. Il suffit d’observer les pays islamique e tislamisés. Bcp pensent commme vous mais il faut aussi agir

  3. mauconduit caroline

    Bonjour vero,

    Merci pour ce lien, tres sympa de vous lire !
    C’est bien de nous faire partager votre quotidien des repetitons a la Michodiere. Vous avez vraiment l’air de vous amusez …ca donne envie de venir vous voir.
    Attends avec impatience la tournee nationale. Vous embrasse et continue a vous suivre .

  4. Sophie Petitcollot

    Ah « L’amuse gueule » avec ses quiproquos à mourir de rire ! Cette pièce avait même été diffusée à la télévision à l’époque alors je me demandais si tu penses qu’il serait envisageable que « Plein la vue » le soit aussi si la pièce marche bien? Je vois de temps en temps que France2 propose dans ses programmes la diffusion d’une pièce de théâtre en direct (Colombe, La Vérité…) et je trouve que c’est une bonne idée mais j’imagine que ça doit dépendre du succès de la pièce…? Quant à la pièce « Quand l’amour s’emmêle » je n’ai pas eu l’occasion de la voir… Existe-t-il une trace pour y remédier? Bonne continuation dans la préparation de « Plein la vue » et Merci pour ce blog. C’est un Bonheur de te lire ! Je t’embrasse, Sophie

    • je vais chercher? je sais que c’est Gerard Verges qui avait fait la captation mais je ne sais même plus pour quelle châne. Peut être la deux! Je vais faire une recherche à L’Ina.; Moi aussi j’aimerais bien l’avoir.

      • Sophie

        Si tu parles de « L’amuse gueule » ne t’embêtes pas à faire une recherche. J’ai récupéré un exemplaire de cette captation l’année dernière sauf que le format ne se lit que sur ordinateur… Mais j’ai quand même réussi à la voir. Donc si ça t’intéresse je peux bien entendu t’en faire une copie. C’est bien Gérard Vergez qui a réalisé la captation et je pense qu’elle a été diffusée sur la trois. Par contre je n’ai trouvé aucun enregistrement de la pièce « Quand l’amour s’emmêle »…
        Sais-tu si une captation avait été faite? Bises et à bientôt ! S.

        • Non il n’y a pas eu de captation de » quand l’amour s’emmêle » et oui je veux bien une copie de « l’amuse gueule. » merci Sophie

          • Sophie

            Dommage, cette pièce avait l’air super! Pas de soucis pour « l’amuse gueule ». Je te donnerai ça. Gros bisous et bon courage pour les répétitions, Sophie

  5. Véro

    J’ai essayé de commander une place pour aller vous voir et être dans les 1er rang via internet mais ils proposent des places à partir du 5ème ou 6ème rang et c’est galère pour moi je pense que je vais acheter des places directement sur place ; j’espère que c’est possible!!!

    • Bien sur que c’est possible en appelant directement le théâtre le numéro est sur mon blog sur un de mes articles.

      • Véro

        Merci je bosse à côté , en fait pas très loin (je peux y aller à pied) et j’ai proposé à ma chef de venir (elle est ok)je lui ai parlé de votre pièce !!!! et de l’admiration que j’ai pour vous Je suis tellement contente d’aller vous voir même je pense que je viendrai plusieurs fois!!!! avec une personne en accompagnant à chaque fois Merci vraiment pour ce journal , ce blog j’adore vous lire et je me l’imprime pour l’apprécier et le lire tranquillement…..

  6. Véro

    Merci de nous faire partager ces moments …. C’est très sympa de vous lire vous êtes bonne narratrice et pleine d’humour !!!!
    Je voulais savoir combien de temps vous avez déjà passé à travailler votre texte avant les répétitions?? C’est sûrement très dur ; comment faites vous pour vous rappeler de tout? Cela m’a toujours impressionné la mémoire des acteurs!!!

  7. FAFAH

    C’est excellent !!! j’ai pas pu retenir mon rire car tu le racontes avec beaucoup d’humour surtout quand tu te perds dans les couloirs !!!! En tout cas c’est merveilleux ce que tu nous fais Véro. Merci vraiment pour ce magnifique journal , c’est un vrai délice !!! bonne semaine à toi et hâte de lire la suite … Gros bisous

  8. Que vous dire. Si il était juif orthodoxe il ne serait pas avec vous; Chez les israélite, c’est la femme qui donne la religion,de plus, ils ne sont pas prosélytes et laisse les enfants à la mère qui tiens une place importante dans la vie tant civile que religieuse. Donc si vous êtes amoureuse, foncez. Bonne semaine.

  9. Bonnel

    Formidable de voir combien vous positivez la vie madame, vous avez raison j ‘aurais pas du épouser mon mari en algérie et avoir ma fille de nationalité algérienne mais le maire m avait dit que c’était pas grave et après il pouvait rien faire.
    bon maintenant c’est du passé et ce week end j ai RENCONTRE QUELQUN de très gentil mais il est juif comme votre mari alors je sais pas trop quoi faire;
    GRR le week end est fini je piaffe comme vous je le reverrais dimanche prochain j’espère que je vais continuer à lui plaire.
    vouus m avez porter bonheur merci
    sylvie b

    • Bonnel

      merci, je fonce alors…Vous etes un ange . je ris car maintenant je suis un peu comme vous, au moin sen amour hein;
      Sylvie B

  10. christelle chanas

    j’adore, en lisant je rigole ! lol bisous bonne répètition

  11. Sylvie

    Hello, c’est un régal de te lire, tu nous en mets plein la vue 🙂 Bonne répétition. Bizzz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :