Journal des répétions de « Plein la vue » n°6


Du jeudi 16 au Samedi 18 Février

Grosse journée en perspective car après la répète, « On n’est pas couché » c’est le moins qu’on puisse dire. Je n’ai déjà pas récupéré de la soirée du « plus grand cabaret du monde », je vais finir sur les rotules.

Courage.

Aujourd’hui, je n’ai pas de rendez vous matinal, donc une fois Sam parti à l’école je me consacre à mettre de l’ordre dans les papiers qui s’accumulent sur mon bureau. D’ordinaire Gabou m’aide à cette tâche, mais là elle est aussi prise que moi, il va falloir se débrouiller.

Rien à dire de particulier de la répétition de la journée, nous sommes présents de 10 heures à 16 heures et travaillons d’arrache-pied à la mémorisation des trouvailles de la veille, les deux premières heures, mangeons un petit morceau au théâtre du coin  et approfondissons notre jeu avec Jean Luc l’après midi.

Le manque de décor et de vrai espace se fait de plus en plus sentir. Nous avons hâte d’être à mercredi prochain date à laquelle nous le découvrirons.

Quatre heures, je rentre à la maison, j’ai rendez vous avec la styliste pour les photos que nous allons faire toute la journée Samedi. Elle est charmante cette grande fille toute mince et très performante, une belle rencontre.

Ensuite direction la douche, lavage de cheveux, habillage, je dois être au moulin rouge à 19 heures où je vais retrouver Dominique ma maquilleuse et Jérôme mon coiffeur. Je ne me prends pas la tête sur ce que je vais porter, chez Ruquier c’est comme à la ville, pas de chichi et j’adore ça.

Je l’aime vraiment beaucoup ce mec : intelligent, sensible, adorant le théâtre et son métier je suis très heureuse d’aller le retrouver. A chaque fois que j’ai fait son émission c’était du bonheur. Bon, là c’est un peu différent, nous sommes en période électorale et nous le sentons bien, dès notre arrivée.

On nous a prévenu, si quelqu’un vous accompagne il faut donner le nom à l’avance et être munis de papiers d’identité. Ca ne rigole pas !

J’y vais en scooter, les cheveux mouillés, comme d’hab. Dom et Gégé sont déjà sur le pied de guerre, Gabou et moi avons chacune sa loge, nous nous préparons, discutons, rigolons, Catherine Barma passe nous embrasser, Ruquier aussi, l’ambiance est bonne. Il me confirme ce que Jean Luc m’a dit dans la matinée, il a beaucoup aimé la pièce et si nous ne l’avions pas joué à la Michodière il l’aurait prise au théâtre Antoine.

L’émission je ne vais pas vous la raconter, vous l’avez vu sinon vous pouvez la revoir sur France 2.

Trois heures et demi plus tard et le dos en compote, je regagne mes pénates. Si il y a une chose qu’il devrait changer à « On est pas couché, c’est les sièges ou alors ils devraient distribuer les cartes d’un ostéopathe qui ferait certainement fortune.

Le lendemain, j’ai le dos tellement bloqué que je peux à peine m’appuyer sur ma jambe ; Ma pauvre Vera accumule les handicaps et à cette allure, je vais finir dans un fauteuil.;;

Je passe la journée entre fatigue et douleur, tant bien que mal. The show must go on comme on dit chez nous.

Non, non, ne vous levez pas, n’applaudissez pas, ne faite pas la holà, faut pas charrier ça reste supportable.

Les répétitions continuent, on reprend, on refait, on précise, on avance. Je vous fais grâce du vendredi, car à ce point là les jours se suivent et se ressemblent c’est texte, texte, texte le matin, jeu, jeu, jeu l’après midi et morte, morte, morte le soir.

La douleur augmente, je me suis vraiment fait mal et les fortes doses d’antalgiques n’y font pas grand-chose.

Vendredi après la répète je file essayer les toiles de mes robes, les patrons si vous préférez. Vous êtes certainement en train de vous dire.

–       Quoi, des toiles !? Ils n’en sont que là ? Mais elles ne seront jamais prêtes !

En tout cas, moi, c’est ce que je me suis dit, surtout qu’on doit commencer à répéter en costume mercredi prochain, c’est à dire dans 5 jours.

Le couturier n’a pas l’air plus paniqué que ça. On lui avait dit mardi et là il tique un peu, mais mercredi pas de problème…

Je suis fasciné par le métier de cet homme, vraiment ça à l’air si facile ;

Vous vous êtes déjà essayés à la couture ? Moi oui, et même un clown n’oserait se présenter avec le résultat. C’est même pas à rire, c’est à pleurer.

Je ne m’éternise pas, j’ai juste une demi heure car j’ai des rendez vous téléphoniques avec la presse et je préfère être allongée sur mon lit pour répondre aux questions.

Il faut que je m’économise. Demain Samedi c’est une journée de photos qui m’attend. Je déteste ça, c’est un calvaire pour moi et pourtant il faut le faire. Heureusement je les fais avec Julien Cauvin, un photographe que je connais bien, et que j’adore… Non seulement ses photos sont toujours magnifiques, mais il est rapide, drôle et gentil. Ca va bien se passer.

Gabou est de la partie car les journaux sont friands de l’histoire ( belle) mère- fille. Chez nous on ne dit pas BELLE- mère de peur que je me la pète, on dit Marâtre c’est plus rigolo.

Samedi matin. Il faut se lever tôt, car tout le monde débarque à 9.30 pour maquillage, coiffure. Nous avons la journée, mais la nuit tombe vite et nous devons faire des photos au théâtre, des photos dans la rue et des photos à la maison.

On commence par le théâtre car il y a encore un spectacle à la Michodière jusqu’à Dimanche et une matinée le samedi.

A 11 heures nous sommes près et le Marathon commence. Mon dos est de plus en plus douloureux surtout avec des talons mais on va faire avec.

C’est comme toujours plus facile et sympathique que je l’avais prévu et Julien me fait beaucoup rire car il prend les photos en dansant. Il a toujours fait ça, comme si il entrait en transe, mais avec l’âge, ça ne s’arrange pas, et on se moque gentiment de lui. Tant mieux c’est très détendant de le voir s’agiter pour trouver son cadre.

Un petit arrêt sushi à 14 heures nous attend à la maison. Nous déjeunons avec Meyer. Sam lui est parti au sport. Nous terminons la séance sur le boulevard et dans une petite impasse. Mon dos aussi fait l’’impasse, je n’irai pas plus loin.

Fin de la séance mais pas fin de la journée car une interview croisée avec Gabou m’attend. Nous demandons à la journaliste de passer à la maison car je ne ferai pas un pas de plus hors de chez moi.

La fille qui débarque est une bombe. C’est Malika Ménard notre ancienne Miss France. Nous devisons gaiement. Elle a eu envie de faire cette interview après avoir vu une séquence de l’émission « Paris tout compris » que j’ai enregistré pour FR3 et qui passera bientôt.

Elle est extrêmement sympathique et bien loin de l’image stéréotypée des Miss. Nous passons finalement un long moment ensemble et finissons par tout connaître d’elle de son parcours très original. C’est l’intervieweur interviewé.

Elle doit se dire qu’elle est tombée, sinon chez des dingues, au moins chez des allumés de première. Mais cela n’a pas l’air de lui déplaire.

Fin de la journée. Je n’aspire qu’à une chose mon lit, un bon film et dormir, jusqu’à ce que mes chiens me réveillent parce que, eux aussi ils charrient le matin et il va falloir que je les mette au pas.

Non mais, c’est qui la chef !

Publicités
Catégories : Uncategorized | 25 Commentaires

Navigation des articles

25 réflexions sur “Journal des répétions de « Plein la vue » n°6

  1. JON B

    « c ki la chef ? » si c’est pas du féminisme ça c’est pas étonnant que vous votiez pour Sarko.
    vzetes une vrai graine de nazillon vous.
    Je savais que les filles sans père, avaient des problèmes psychologiques, mais ça n’a plus rien d’étonnant que vous drainiez tant de fans détraqués, d’ailleurs quasi toutes de sexe feminin.
    Devriez vous presenter au nom de la discrimination positive, madame l’exemplaire.
    Et dire que j’ai failli marcher…

    • je ne sais pas qui vous êtes mais vous devez êtes bien frustré pour perdre votre temps à insulter les gens. C’est la grandeur de votre zizi qui vous pose des problèmes? je vous plains petit monsieur. Ca doit être bien triste de vivre sans cervelle.

      • stéphanie

        Vous avez raison,ce type est un détraqué! Cette personne n a pas l air de vous connaitre. Si je l avais en face de moi il aurait mon poing ds la figure,homme ou pas! Ne vous laissez pas faire!

      • FAFAH

        Courage ma Véro et ne te laisse pas faire ! face à ce lâche ! qui se prétende à mépriser et juger les autres au lieu de juger son propre comportement honteux et indignes.

  2. Romy

    j’ai assisté à la première jeudi soir, qu’est-ce que je me suis amusée!! J’ai fait le plein de bonne humeur avant de retourner chez moi en Italie, d’où je vous envoie toutes mes félicitations!!

  3. stéphanie

    Je vais pouvoir m endormir en paix!

  4. stéphanie

    J étais là ce soir et autant dire que je n ai pas fait le déplacement de ma Moselle profonde pour rien. J ai tout simplement adoooré! Je me suis bidonnée du début à la fin. Si je n étais pas si loin,je reviendrai demain. Et pour couronner le tout j ai pu vous voir à la fin de la représentation et vous donnez en mains propres un petit mot, avoir un autographe et une photo. Au jour d aujourd hui j ai vu les deux personnes que je souhaitais voir,vous et Céline Dion, je peux mourir demain. Allez bonne continuation! Et à bientôt en province. Bises

  5. Sylvie

    Comme c’est une réussite, il aura une tournée na na na lol. Mais faudra venir en Belgique :-). Bisous

  6. stéphanie

    Voilà une petite pensée pour vous pour la première qui se déroule en ce moment. A demain,ça sera à mon tour de vous voir. Bises.

  7. FAFAH

    Bah voilà nous y sommes !!! demain sera le grand jour alors bonne chance et bonne représentation Véro. Je penses très fort à toi. Bisous

  8. stéphanie

    Le grand jour approche à grands pour vous et toute l équipe,le 1er mars,et pour moi le 2 mars. J espère que vous n êtes pas trop stressés. Bon courage pour la première! Je trouve super le fait que vous continuez quand même de prendre le temps pour donner de vos nouvelles. A vendredi! Bises

  9. Véro

    Bonjour , Est ce qu’au théatre ils vendent des affiches de la pièce ??? Ce serait sympa , si c’est possible , que le 06 mars vous me signiez un autographe … mais même si vous pouvez pas j’ai déjà beaucoup de chance de pouvoir venir vous voir…. Merci pour ce journal c’est passionnant à lire !

  10. Véro

    Bonjour !!! J’ai mis que je venais le 5 mars mais c’est le 6 je me suis trompée il y en a pas le lundi!!! J’espère que vous allez mieux …. Voilà maintenant je compte les jours !!!!!!!!!! J’ai tellement hâte à très bientôt et sera t’il possible de vous voir pour une dédicasse?????

  11. FAFAH

    C’est admirable ce que tu fais Véro ! tu donnes ton temps sans compter et malgré ce rythme de vie , tu arrives à trouver ton équilibre !!! c’est formidable !!! merci pour ton journal que j’adore !!!!

    Courage pour ce dernière semaine de préparation et prends soin de toi ! surtout penses à prendre ne serait ce que 5mn pour te relaxer , ça fait du bien pour la concentration et pourquoi pas un massage pour soulager ton dos !!!

    De la couture ? j’admire les couturiers car c’est un métier à la fois passionnant mais il faut de la compétence et c’est un don je penses !!
    En effet j’ai déjà essayé à coudre un jupon mais le résultat était catastrophique car je ne suis pas douée dans la couture !!! eh oui c’est comme ça la vie !!!

    Bref ! bon continuation et hâte de te voir au théâtre dans une semaine , j’ai déjà commandé ma place. Gros bisous

    • weber odile

      tu as raison Fafah, hâte d’être au 4 mars, on va aussi se rencontrer
      C’est vrai que la couture demande une habileté que l’on n’a pas acquise (dans le temps, à l’école il y avait cours de couture pour les jeunes filles)

      Sinon, notre Véro doit se reposer, relaxer comme tu dis, surtout pour son dos

  12. Sylvie

    coucou, j’espère que ton dos va mieux. Purée maintenant c’est le marathon. Bonne merde

    Gros bisous

  13. Véro

    Je suis super contente je viens vous voir le 5 mars !!!!!! et j’ai une super place !!!!!!!!Vraiment du coup je réalise la chance que j’ai et peut-être prendrez vous le temps de signer quelques autographes??? En tout cas j’ai hâte!!!!! Prenez soin de vous j’espère que vous avez moins mal au dos bon courage …..

  14. Sophie

    Joëlle parlait du « s » présent dans son commentaire précédent. Car une fois notre commentaire envoyé on ne peut pas corriger nos erreurs. Bon courage pour ta journée et grosses bises.

  15. Véro

    Merci malgré tout le travail que vous avez de continuer le journal je suis toujours impatiente de vous lire. J’espère que vous allez récupérer de votr fatigue accumulée Bon courage

  16. marie

    Merci, toujours plaisant à lire ce petit journal ! Faites attention à vous et à votre dos..

  17. Sophie

    Courage pour cette dernière ligne droite et Merci de prendre le temps de nous donner de tes nouvelles malgré tout… Prends soin de Toi et à très bientôt pour te soutenir dans cette nouvelle aventure !

  18. peyresaubes joelle

    pas de « s » à devant bien sûr. je n’arrive pas à corriger 😦

    • Où ça? Dans quel article? Je ne trouve pas pour corriger cette coquille.

      • Sophie

        Joëlle parlait du “s” présent dans son commentaire précédent. Car une fois notre commentaire envoyé on ne peut pas corriger nos erreurs. Bon courage pour ta journée et grosses bises.

  19. peyresaubes joelle

    c’est avec plaisir que je découvre ce bulletin juste au moment où je pose mes fesses devant l’ordi…
    tout cela relié ferait un livre non ? bonne soirée et bon repos…. peut être devants les Oscar ou César ? (je ne sais plus). Décidément j’aime beaucoup ton style.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :